Je suis atteint de rétinopathie pigmentaire évolutive. Ma compagne et moi désirerions avoir un enfant. Nous nous posons des questions car nous avons peur que cet enfant soit également atteint de rétinopathie.

Existe-t-il un traitement afin qu'il (mon futur enfant) ne soit pas porteur de cette maladie ?

Que faire pour ne pas lui transmettre la maladie ?

Cette question, toutes les personnes atteintes de RP se la sont posée un jour...

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) est une technique qui permet d’éviter la transmission des maladies héréditaires.

C’est la solution pour que mon futur enfant ne soit pas atteint de ma maladie, la rétinopathie pigmentaire évolutive.

Le DPI réalise un diagnostic génétique sur un embryon, obtenu par fécondation in vitro, avant qu’il ne soit porté par la femme. La grossesse peut alors débuter avec un embryon qui ne sera pas atteint de la maladie.

Dans le cadre de nos soirées débat, nous aurons le plaisir d’entendre deux spécialistes, l’une dans le domaine de la génétique avec le Professeur Karin Dahan* et l’autre dans le domaine de la gynécologie avec le Docteur Maria-Laura Marotta**.

Elles vous présenteront les aspects médicaux, administratifs et réglementaires liés au Diagnostic Pré-Implantatoire (DPI) et ses différentes étapes.

*Professeur Karin Dahan généticienne, Chef du Centre de Génétique Humaine à l’Institut de Pathologie Génétique (IPG) à Gosselies.

**Docteur Maria-Laura Marotta est gynécologue et andrologue, Chef de clinique adjoint et responsable de l’unité de PMA (Procréation Médicalement Assistée).

Entrée gratuite avec inscription obligatoire jusqu’au 05/10/18 uniquement par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Attention : les inscriptions sont limitées.